(MP3) A qui profite l’ubérisation de l’économie ? [Feb. 15, 2016]

 Summary

L’ubérisation, mot de construction très récente, aura déjà fait couler beaucoup d’encre en 2015. En quoi cette activité économique serait-elle vraiment nouvelle ? Une des définitions possibles : Uber et consort sont des “plate-formes d’intermédiation utilisant le Web mobile”. Ainsi en fait partie l’irruption de services payants rendus par des particuliers non professionnels - Uber Pop (véhicule particulier jouant le rôle d’un taxi), AirBnB (chambre louée par un particulier), BlaBlaCar (place dans un véhicule particulier pour un trajet déterminé). Mais une plate-forme peut aussi faire intervenir des prestataires « professionnels » travailleurs indépendants : ainsi tous les VTC (voiture de tourisme avec chauffeur) dont Uber, ou dans d’autres secteurs Hopwork pour trouver des freelances, qui proposent leurs services à des tarifs plus ou moins contrôlés. Ce rapprochement du prestataire et du client est-il un progrès, pour l’un et pour l’autre ? Que dire de la mise en concurrence « sauvage », en ces temps de chômage important ? Quelle protection sociale, quelle transparence fiscale et sociale de l’activité ? Quel bilan global pour la société? Intervenants: Virginie Monvoisin : enseignant-chercheur en macroéconomie et sur les systèmes économiques alternatifs David Vallat : enseignant-chercheur en socio-économieL’ubérisation, mot de construction très récente, aura déjà fait couler beaucoup d’encre en 2015. En quoi cette activité économique serait-elle vraiment nouvelle ? Une des définitions possibles : Uber et consort sont des “plate-formes d’intermédiation utilisant le Web mobile”. Ainsi en fait partie l’irruption de services payants rendus par des particuliers non professionnels - Uber Pop (véhicule particulier jouant le rôle d’un taxi), AirBnB (chambre louée par un particulier), BlaBlaCar (place dans un véhicule particulier pour un trajet déterminé). Mais une plate-forme peut aussi faire intervenir des prestataires « professionnels » travailleurs indépendants : ainsi tous les VTC (voiture de tourisme avec chauffeur) dont Uber, ou dans d’autres secteurs Hopwork pour trouver des freelances, qui proposent leurs services à des tarifs plus ou moins contrôlés. Ce rapprochement du prestataire et du client est-il un progrès, pour l’un et pour l’autre ? Que dire de la mise en concurrence « sauvage », en ces temps de chômage important ? Quelle protection sociale, quelle transparence fiscale et sociale de l’activité ? Quel bilan global pour la société? Intervenants: Virginie Monvoisin : enseignant-chercheur en macroéconomie et sur les systèmes économiques alternatifs David Vallat : enseignant-chercheur en socio-économie

 Infos

Added by :
Gilles Henri

Updated on :
Feb. 15, 2016, midnight

Duration :
01:31:59

Number of view :
0 (Show details views)

Type :
Other

Main language :
French

 Downloads
 Embed/Share


Check the box to autoplay the video.
Check the box to loop the video.
Check the box to indicate the beginning of playing desired.
qrcode