(MP3) L’économie obéit-elle à des lois ? [April 14, 2017]

 Summary

L’économie est-elle une science comme les autres … éternelle question ! Ou plus exactement, est-il possible, lorsque l’on pose une question, d’obtenir une réponse “scientifique” indépendante du biais idéologique de l’économiste interrogé ? Ainsi, en pratique, à une question qui pourrait être par exemple “si on augmente le salaire minimum de X %, dans quel sens évoluera le chômage et de combien de % ?”, peut-on obtenir une réponse non équivoque ? Cet exemple a d’ailleurs été utilisé lors de la controverse, confinant à la polémique, qui a entouré la parution du livre “Le négationnisme économique” de Cahuc et Zylberberg, à l’automne dernier. Par ailleurs, une nouvelle discipline a vu le jour ces dernières années: l’économie comportementale. Celle-ci pose le problème du rôle de l’homme dans l’économie, prenant en compte les aspects non rationnels contraires aux hypothèses classiques sur l’Homo oeconomicus. Est il possible de paramétrer ce rôle dans l’élaboration d’une économie scientifique ? Nos intervenants : Guy Bensimon, maître de conférences honoraire en sciences économiques François Desmoulins-Lebeault , enseignant chercheur en économie Virginie Monvoisin, enseignant chercheur en sciences économiques L’économie est-elle une science comme les autres … éternelle question ! Ou plus exactement, est-il possible, lorsque l’on pose une question, d’obtenir une réponse “scientifique” indépendante du biais idéologique de l’économiste interrogé ? Ainsi, en pratique, à une question qui pourrait être par exemple “si on augmente le salaire minimum de X %, dans quel sens évoluera le chômage et de combien de % ?”, peut-on obtenir une réponse non équivoque ? Cet exemple a d’ailleurs été utilisé lors de la controverse, confinant à la polémique, qui a entouré la parution du livre “Le négationnisme économique” de Cahuc et Zylberberg, à l’automne dernier. Par ailleurs, une nouvelle discipline a vu le jour ces dernières années: l’économie comportementale. Celle-ci pose le problème du rôle de l’homme dans l’économie, prenant en compte les aspects non rationnels contraires aux hypothèses classiques sur l’Homo oeconomicus. Est il possible de paramétrer ce rôle dans l’élaboration d’une économie scientifique ? Nos intervenants : Guy Bensimon, maître de conférences honoraire en sciences économiques François Desmoulins-Lebeault , enseignant chercheur en économie Virginie Monvoisin, enseignant chercheur en sciences économiques

 Infos

 Downloads

 Embed/Share

Social Networks

 Options
Check the box to autoplay the video.
Check the box to loop the video.
Check the box to indicate the beginning of playing desired.
 Embed in a web page
 Share the link
qrcode