(MP3) Combien de personnes la pollution de l’air tue-t-elle vraiment ? Qu’en disent les statistiques et l’épidémiologie ? [Sept. 11, 2017]

 Summary

Ce café sciences est organisé par des membres de l'UGA. Les CSCAG s'y sont associés car le thème est proche de nos centres d'intérêt. Il a eu lieu le 6 septembre 2017. La communauté pédagogique en statistique de l'Université Grenoble Alpes organise en septembre un congrès d'enseignement de la statistique, et le café est organisé dans ce cadre. Vous voisinerez donc lors du café avec les participants au congrès. « Diesel : 38 000 décès dans le monde seraient dus, en 2015, au dépassement des normes » [1] « Selon l'OMS, l'organisation mondiale de santé, la pollution de l'air est directement responsable de 7 millions de décès prématurés chaque année dans le monde» [2] « Dans l'Hexagone, une étude de l'agence Santé publique France a évalué à au moins 48.000 le nombre de victimes annuelles des polluants atmosphériques. » [3] Les médias grand public nous annoncent de plus en plus souvent ce type de chiffres alarmistes. Mais que signifient-ils exactement ? Comment mesure-t- on l’impact de la pollution de l’air sur la santé humaine ? Que signifie « décès prématurés » ? Peut-on scientifiquement attribuer la cause d’un décès à une cause environnementale (tabac, alcool, pollution de l’air, pesticide …) ? Quels modèles statistiques permettent de répondre à ces questions et sur quelles hypothèses reposent-ils ? Telles sont les questions auxquelles ce café de la statistique s’efforcera de répondre. Rémy Slama, épidémiologiste de l'environnementCe café sciences est organisé par des membres de l'UGA. Les CSCAG s'y sont associés car le thème est proche de nos centres d'intérêt. Il a eu lieu le 6 septembre 2017. La communauté pédagogique en statistique de l'Université Grenoble Alpes organise en septembre un congrès d'enseignement de la statistique, et le café est organisé dans ce cadre. Vous voisinerez donc lors du café avec les participants au congrès. « Diesel : 38 000 décès dans le monde seraient dus, en 2015, au dépassement des normes » [1] « Selon l'OMS, l'organisation mondiale de santé, la pollution de l'air est directement responsable de 7 millions de décès prématurés chaque année dans le monde» [2] « Dans l'Hexagone, une étude de l'agence Santé publique France a évalué à au moins 48.000 le nombre de victimes annuelles des polluants atmosphériques. » [3] Les médias grand public nous annoncent de plus en plus souvent ce type de chiffres alarmistes. Mais que signifient-ils exactement ? Comment mesure-t- on l’impact de la pollution de l’air sur la santé humaine ? Que signifie « décès prématurés » ? Peut-on scientifiquement attribuer la cause d’un décès à une cause environnementale (tabac, alcool, pollution de l’air, pesticide …) ? Quels modèles statistiques permettent de répondre à ces questions et sur quelles hypothèses reposent-ils ? Telles sont les questions auxquelles ce café de la statistique s’efforcera de répondre. Rémy Slama, épidémiologiste de l'environnement

 Infos

Added by :
Gilles Henri

Updated on :
Sept. 11, 2017, midnight

Duration :
01:42:45

Number of view :
3 (Show details views)

Type :
Other

Main language :
French

 Downloads
 Embed/Share


Check the box to autoplay the video.
Check the box to loop the video.
Check the box to indicate the beginning of playing desired.
qrcode