Atelier n°156 - La vérité constitue-t-elle l’horizon de la connaissance scientifique ? [Feb. 20, 2018]

 Summary

Au travers de la description d’exemples vécus en milieu industriel, et d’une démarche professionnelle liant sciences de la « Nature » et de « l’Esprit », cet exposé s’appuiera sur la thèse que « la doctrine traditionnelle d’une raison absolue et immuable, …, est une philosophie périmée » (G. Bachelard), pour remettre en cause la possibilité que « la vérité puisse constituer l’horizon de la connaissance scientifique ». Nous montrerons au travers de cas d’études pris dans le domaine de la physique, du génie industriel, ou de la vie quotidienne, que la démarche scientifique, en nourrissant le processus instructif de la raison humaine, aboutit à un pluralisme rationnel qui ne peut être obscur que pour une catégorie de philosophes qui s’obstinent à croire à un système de raison absolu et invariable. Que ce pluralisme rationnel, pris sous l’angle de la richesse de sa complémentarité, fonde la possibilité d’une rapport dialectique vivant et créatif. Nous insisterons enfin sur le fait que la démarche scientifique se pratique dans un environnement indissolublement naturel et social, où vont de pair la conscience de soi, de la chose physique, de la norme sociale, en « dialogue » permanent au travers de symboles signifiants, médiateurs de tout message de « vérité » et fondements d’un terreau fertile de nouveaux horizons.Au travers de la description d’exemples vécus en milieu industriel, et d’une démarche professionnelle liant sciences de la « Nature » et de « l’Esprit », cet exposé s’appuiera sur la thèse que « la doctrine traditionnelle d’une raison absolue et immuable, …, est une philosophie périmée » (G. Bachelard), pour remettre en cause la possibilité que « la vérité puisse constituer l’horizon de la connaissance scientifique ». Nous montrerons au travers de cas d’études pris dans le domaine de la physique, du génie industriel, ou de la vie quotidienne, que la démarche scientifique, en nourrissant le processus instructif de la raison humaine, aboutit à un pluralisme rationnel qui ne peut être obscur que pour une catégorie de philosophes qui s’obstinent à croire à un système de raison absolu et invariable. Que ce pluralisme rationnel, pris sous l’angle de la richesse de sa complémentarité, fonde la possibilité d’une rapport dialectique vivant et créatif. Nous insisterons enfin sur le fait que la démarche scientifique se pratique dans un environnement indissolublement naturel et social, où vont de pair la conscience de soi, de la chose physique, de la norme sociale, en « dialogue » permanent au travers de symboles signifiants, médiateurs de tout message de « vérité » et fondements d’un terreau fertile de nouveaux horizons.

 Infos

 Downloads

 Embed/Share

 Options
Check the box to autoplay the video.
Check the box to loop the video.
Check the box to indicate the beginning of playing desired.
 Embed in a web page
 Share the link
qrcode

Comments