Research Statistics views Video Audio

Aragon Romancier

Aragon n’a jamais cessé de commenter son œuvre, voire de la réécrire – mais rares sont les travaux qui, jusqu’à présent, ont tenté de lier sa poétique romanesque à l’observation de phénomènes langagiers. On n’a jamais non plus prêté suffisamment d’attention à la connaissance qu’Aragon avait des débats linguistiques du siècle, ni à l’influence que ces derniers ont pu avoir sur l’écriture de ses romans – et c’est bien la part linguistique des phénomènes de réemplois, que l’on voudrait étudier ici, en tant qu’ils participent à modeler la genèse de l’œuvre. On souhaite ainsi explorer un champ encore neuf, où une singulière « conscience linguistique » rencontre les enjeux de la mise en fiction, ancrant l’écriture aragonienne dans un moment de l’histoire de la langue littéraire. Loin d’oublier la dimension politique du travail d’Aragon, une telle perspective essaie d’en comprendre les modalités d’inscription littéraire. Notre ambition : faire dialoguer linguistes et littéraires ; enrichir la recherche littéraire par l’apport d’études linguistiques – et réciproquement ; rouvrir, alors que l’auteur disparaissait il y a trente ans, une œuvre romanesque parmi les plus riches du temps