Research

Headband Research

Laboratoires.Ecoles, Collège et Formation doctorales 

Stratégie. Séminaires, colloques. Sciences et société

Réseaux et pôles d'excellence. Investissements d'avenir (Labex)

Des outils numériques et collaboratifs pour favoriser l'autonomie en apprentissage des langues : L'exemple de la formation en anglais des futurs professeurs des écoles [Feb. 18, 2013]

 Summary

La réforme de la formation des enseignants du premier degré a apporté un changement important dans le domaine des langues étrangères : les futurs professeurs du primaire doivent justifier, pour être titularisés, d’un certificat en langues d’un niveau de qualification correspondant au moins au niveau B2 du CECRL (décret n°2012-999). La préparation à une certification de niveau B2 dans les cinq activités de communication langagières constitue un enjeu de taille puisque beaucoup d’étudiants ont eu un parcours en langues lacunaire voire inexistant lors de leur cursus universitaire. L’autre défi majeur de cette formation est l’articulation entre la formation didactique et la formation linguistique. Le nombre d’heures de cours de langue et de didactique étant limité pendant le Master, la satisfaction de ces deux exigences passe nécessairement par une autonomisation des étudiants qui leur permet de se former plus efficacement. Nous proposons dans cette communication la mise en perspective de deux dispositifs de formation en anglais pour les étudiants de master préparant le concours de professeurs des écoles. Mis en place dans deux contextes différents, ces dispositifs combinant enseignement/apprentissage à distance et en présentiel présentent un ensemble de pratiques innovantes : positionnement des étudiants, usage d’une plateforme de formation, recours à des outils numériques collaboratifs et s’appuient sur la réalisation de tâches comme outils de formation, en langues comme en didactique. Nous essaierons d’expliquer en quoi ces dispositifs, et plus spécifiquement l’utilisation des outils numériques et collaboratifs, participent au développement de l’autonomie. La réforme de la formation des enseignants du premier degré a apporté un changement important dans le domaine des langues étrangères : les futurs professeurs du primaire doivent justifier, pour être titularisés, d’un certificat en langues d’un niveau de qualification correspondant au moins au niveau B2 du CECRL (décret n°2012-999). La préparation à une certification de niveau B2 dans les cinq activités de communication langagières constitue un enjeu de taille puisque beaucoup d’étudiants ont eu un parcours en langues lacunaire voire inexistant lors de leur cursus universitaire. L’autre défi majeur de cette formation est l’articulation entre la formation didactique et la formation linguistique. Le nombre d’heures de cours de langue et de didactique étant limité pendant le Master, la satisfaction de ces deux exigences passe nécessairement par une autonomisation des étudiants qui leur permet de se former plus efficacement. Nous proposons dans cette communication la mise en perspective de deux dispositifs de formation en anglais pour les étudiants de master préparant le concours de professeurs des écoles. Mis en place dans deux contextes différents, ces dispositifs combinant enseignement/apprentissage à distance et en présentiel présentent un ensemble de pratiques innovantes : positionnement des étudiants, usage d’une plateforme de formation, recours à des outils numériques collaboratifs et s’appuient sur la réalisation de tâches comme outils de formation, en langues comme en didactique. Nous essaierons d’expliquer en quoi ces dispositifs, et plus spécifiquement l’utilisation des outils numériques et collaboratifs, participent au développement de l’autonomie.

 Infos

 Downloads

 Embed/Share

 Options
Check the box to autoplay the video.
Check the box to loop the video.
Check the box to indicate the beginning of playing desired.
 Embed in a web page
 Share the link
qrcode